Programme PAUSE

Le programme Pause


Le Programme national d’aide à l’Accueil en Urgence des Scientifiques en Exil (PAUSE) a été créé en janvier 2017 à l’initiative de l’État avec le soutien de la société civile et des acteurs économiques. Il est porté par le Collège de France et un comité de parrainage prestigieux, engagés pour la défense des libertés académiques et la protection des chercheurs et des intellectuels en danger.
  • Mission
Protéger et accueillir des scientifiques et des intellectuels en provenance de pays où la situation politique ne leur permet plus d’exercer leur métier et met leur vie et celle de leur famille  en danger. Les chercheurs de toutes disciplines et de toutes origines géographiques peuvent bénéficier du programme.
  • Moyens
Soutenir par des financements incitatifs les établissements d’enseignement supérieur et de recherche et les organismes de recherche publics qui les accueillent.
  • Conditions d’éligibilité
- justifier de son statut d’enseignant-chercheur ou de chercheur (doctorant, post-doctorant, chercheur confirmé) dans son établissement d’origine ;
- être en situation d’urgence ;
- être dans l’obligation de s’exiler ou avoir quitté son pays d’origine depuis moins de trois ans.
  • Critères d’évaluation
- le niveau d’urgence
- le dispositif d’accompagnement et d’insertion
- la qualité scientifique du dossier

Le programme Pause à l'Université Paris Nanterre

Le programme PAUSE lance trois appels à candidatures par année.

Les candidatures sont déposées par les établissements. Le dossier est à transmettre aux personnes suivantes : Mme Sophie BEAUCHEF-BUGNON (sbugnon@parisnanterre.fr) et Mme Yassamine TAYAB (ytayab@parisnanterre.fr) pour la DRED, copie à Mme Pascale LABORIER (pascale.laborier@parisnanterre.fr), Chargée de mission chercheuses et chercheurs en danger.

Nous attirons votre attention sur les critères d’éligibilité et sur le fait que ce programme a pour objet de cofinancer un projet d'accueil.
Un projet proposé sans financement partiel ne pourra être pris en compte.

Nous précisons que la DRED se chargera de fournir la lettre d'engagement signée par le chef d'établissement, le visa du fonctionnaire de défense et de sécurité, le RIB de l'établissement, le document de budget prévisionnel finalisé et qu'elle pourra également procéder à la "neutralisation" requise sur certaines pièces.

Les autres pièces constitutives du dossier sont à la charge du demandeur.

Le prochain appel du Programme Pause sera mis en ligne dès que celui-ci aura été transmis à la DRED par le Collège de France.

Mis à jour le 11 décembre 2018